Université Joseph Fourier - Grenoble 1

Service Universitaire de Pédagogie

Un dispositif pour alerter les étudiants sur leur maîtrise des pré-requis nécessaires pour réussir leur entrée à l’Université

Un dispositif pour alerter les étudiants sur leur maîtrise des pré-requis nécessaires pour réussir leur entrée à l’Université

Article publié dans les actes du 27è colloque de l'AIPU (Association Internationale de Pédagogie Universitaire) à Trois Rivières (Québec, Canada) en mai 2012

Résumé

Depuis 2008, l’université Joseph Fourier (UJF) de Grenoble (France) a mis en place un dispositif pour alerter ses étudiants, dès leur inscription en première année de licence sciences et technologies (13 parcours pour environ 1000 étudiants), sur leur niveau de maîtrise d’un certain nombre de pré-requis.

Après une réflexion préliminaire pour définir la notion même de « pré-requis », des enseignants de plusieurs disciplines ont identifié les notions dont le défaut de maîtrise était particulièrement préjudiciable pour réussir la première année à l’université. Pour chacune des 4 principales disciplines scientifiques (biologie, chimie, mathématiques, physique), entre 6 et 10 pré-requis différents ont été choisis ; à cette liste s’ajoute une thématique plus transversale intitulée « raisonnement et expression », qui regroupe par exemple les pré-requis « détecter le manque de rigueur d'un énoncé » ou bien « comprendre le vocabulaire scientifique ». Afin d’évaluer ces pré-requis, l’équipe enseignante a formulé, pour chacun d’entre eux, plusieurs variantes de questions de difficultés équivalentes, basées chacune sur 4 propositions de type « vrai/faux ».

Du point de vue de l’étudiant, le test d’alerte prend la forme d’un questionnaire informatisé qui évalue une vingtaine de pré-requis à travers des questions tirées au sort parmi les variantes proposées : chaque étudiant est donc confronté à une version unique du test. Les résultats, portés à la connaissance de l’étudiant dès la fin du test, insistent non pas sur le score global mais sur le score par pré-requis, avec une mise en parallèle des réponses données et des réponses attendues. Lors de la remédiation, idéalement au premier cours de chaque matière, les enseignants peuvent s’appuyer sur les résultats cumulés des 1000 étudiants pour cibler les pré-requis particulièrement mal maîtrisés. De plus les tests restent accessibles en ligne après la rentrée, offrant ainsi aux étudiants la possibilité de vérifier de plusieurs façons leur niveau de maîtrise.

 

Type: 
Document PDF
Auteurs: 
Douady et al.
Date de publication: 
2012
Disponibilité: 
Disponible

Commentaires

Portrait de douadyj
Soumis par douadyj le mar, 29/10/2013 - 16:19

Depuis 2013, des améliorations ont été portées :

- dans le rendu proposé aux étudiants (mise en valeur du score par pré-requis)

- dans l'ajustement des pré-requis par rapport aux nouveaux programmes du BAC

- dans la remédiation, grâce à un tutorat spécifique et dédié sur les 15 premiers jours suivant la rentrée

Mentions légales